Les solutions logicielles

Actualité

Les solutions logicielles

Le recrutement demande une excellente intuition et beaucoup d’efficacité. La question se pose de savoir si les solutions logicielles conviennent à tous les processus.

Aujourd’hui,les mécanismes des ressources hu­maines demandent un soutien technique. Les bonnes solutions logicielles sont la clé de l’effica-cité. Les ressources humaines en dépendent plus que jamais. Il est évident qu’un logiciel flexible et performant offre un réel appui au re­crutement et à l’administration du personnel. Les solutions logicielles aux niveaux clientèle et administration font partie intégrante du service de l’emploi professionnel.

Appuis numériques

Notre société et le marché du travail sont actuel­lement en pleine transition. Dans les domaines des ressources humaines et du service de l’emploi professionnel, le travail numérique est monnaie courante. La numérisation a ses avantages: des solutions logicielles innovantes et bien adaptées permettent au recruteur de consacrer plus de temps aux candidats.

Même la plus petite entreprise de location de services se sert aujourd’hui d’une solution logi­cielle. Un bureau sans CRM (gestion de la relation client) et sans administration numérisée du personnel est pratiquement impensable. Or, chaque entreprise a ses propres exigences. Les critères essentiels: des applications flexibles et des presta­taires qui sont à l’écoute de leurs clients. C’est également ce que souligne Yves Mégel, directeur de Hardworker Schweiz SA: «Un logiciel doit avant tout se montrer souple, il doit tenir compte des intérêts de la clientèle et sans cesse évoluer pour répondre aux exigences croissantes du mar ché. De plus, il doit faciliter et non pas compliquer les tâches quotidiennes. Les fournisseurs de logi­ciels doivent donc bien connaître le travail des prestataires de services de personnel.» Un avis partagé par Gabriele Molteni, directeur d’arca24, fournisseur de logiciels: «Nous avons 15 ans d’ex-périence du service de l’emploi professionnel. Notre nouveau logiciel mettra la technologie la plus récente au service de cette branche.»

­ Également un système de contrôle

Il existe, en Suisse, plus de 88 conventions collec­tives de travail de force obligatoire. Les entre­prises de location de services doivent appliquer la CCT Location de services. Il n’empêche qu’un conseiller en personnel doit aussi connaître les autres conventions collectives de travail. En effet, de nombreux travailleurs temporaires ont droit aux salaires minimums, aux horaires de travail, etc. de leur secteur d’activité. Il est pratiquement impossible d’avoir un aperçu complet de toutes les prescriptions légales. Les solutions logicielles servent d’interface et donnent accès à des bases de données salariales telles que tempdata. Ces in­terfaces précises et fiables permettent aux entre­prises de location de services d’utiliser en toute confiance leur logiciel pour rédiger des contrats de travail. Il s’agit d’un précieux instrument de contrôle, aussi bien pour les conseillers en per­sonnel que pour les chefs d’entreprise. Comme le précise René Lampert, directeur de Softsite SA: «Un logiciel doit, d’une part, augmenter l’effica-cité du client et, de l’autre, améliorer la transpa­rence grâce à l’accès direct aux derniers chiffres clés. Une solution bien adaptée doit pouvoir sou­tenir les processus d’une entreprise à tous les niveaux.» Yves Mégel est d’accord: «Pour le chef d’entreprise, le logiciel est un système de contrôle et d’alerte aussi bien qu’un moyen pour trouver le bon candidat et pour fidéliser le client.»

Le robot est arrivé

Les solutions logicielles permettent de trouver des candidats, de fidéliser les clients – et bien plus encore. Dans le recrutement, la technique ne cesse d’évoluer: multidiffusion d’annonces, solu­tions d’adéquation et ATS (Applicant Tracking System). Un simple clic suffit pour multidiffuser des offres d’emplois sur les plateformes de recru­tement et sur les réseaux sociaux. Les profils d’exigences sont comparés aux CV ou aux profils sociaux existants. Après une analyse sémantique des curriculum vitae, ATS recommande les can­didats les mieux adaptés. Il ne s’agit là que de quelques exemples parmi de nombreuses innovations! Markus Schneider, directeur de PKS Personal- & Kaderselektion SA, a mis tous ces instruments à l’épreuve. Voici ses conclusions: «Certes, un logiciel bien adapté facilite la sélec­tion de candidats. Toutefois, il ne remplacera ja­mais l’entretien en face à face.» Un système dé­faillant qui choisit le mauvais candidat revient cher à l’entreprise. Ce qui fait la vraie différence, c’est une décision finale prise par un profession­nel. Au bout du compte, les solutions logicielles apportent un soutien, mais ne remplaceront ja­mais le recruteur.

Regard sur l'avenir

Les fournisseurs de logiciels développent sans re­lâche les formules de l’avenir. «Dans les pro­chaines années, tout tournera autour des «4 A»: anywhere, anytime, any device et anybody. Un système centralisé permettra d’accéder aux don­nées n’importe où, n’importe quand et de n’im-porte quel appareil.» Daniel Bloch, directeur de btv-data SA, en est fermement convaincu. Les solutions «cloud», les technologies basées sur le web ainsi que les applications mobiles seront bientôt la norme. Or, les recherches ne s’arrêtent pas là: la réalité virtuelle et l’intelligence arti­ficielle joueront un rôle croissant dans le re­crutement. Qu’il s’agisse de signatures automa­tiques avec SuisseID, d’une interaction accrue avec les clients et les candidats ou d’un accès in­dépendant de l’emplacement: l’avenir nous ré­serve des innovations passionnantes.

Pour les clients, il est difficile de garder une vue globale sur tous les développements et sur l’ensemble des offres. Il existe une multitude de moyens numériques et de solutions logicielles qui facilitent les différents processus du service de l’emploi professionnel. C’est pourquoi la plupart des fournisseurs de logiciels visent à créer des solutions «all-in-one» où les interfaces avec des prestataires tiers jouent un rôle important. Ben­jamin Leuzinger, directeur de BackOffice SA et du logiciel Soprop, explique: «À l’origine simple fournisseur de logiciels, nous devenons pro­gressivement un prestataire de services univer­sels pour nos clients. Nous les conseillons dans des domaines aussi divers que le droit du travail, l’amélioration des processus et le bilan annuel.» Les clients doivent pouvoir s’adresser à un seul interlocuteur pour tout ce qui concerne le logiciel et pour bénéficier d’une prise en charge person­nalisée.

Il est certain que les solutions logicielles aident beaucoup le recruteur et le conseiller en personnel dans leur travail. En même temps, elles exigent des connaissances et un savoir-faire nu­mériques de plus en plus approfondis. Un fournis­seur de logiciels à l’écoute de ses clients et prêt à les conseiller selon toutes les règles de l’art: voilà un vrai soutien dans un monde professionnel en plein boulversement.

Source: HR Today / 2-2017 / Julia Bryner

 

 

Information
  • article
  • 21 avr 2017
Formation

Formations

Toutes nos formations en un coup d'oeil.

Lire la suite +

Conseil d'administration

Lire la suite +
Evènement

Evènements

Découvrez les prochains événements de l'UPCF et de ces partenaires dans votre région.

Lire la suite +